mercredi 18 février 2015

Stoppage at Air Liquide

il info
YONNE > SENONAIS > VILLENEUVE-SUR-YONNE 12/02/15 - 14H29
Débrayage chez Air Liquide
Lu 983 fois

Debrayage sur le site de l'entreprise Air Liquide à Villeneuve-sur-Yonne - Franck Morales
28 des 50 salariés du site Air Liquide (spécialiste des gaz industriels), situé à Villeneuve-sur-Yonne, ont cessé le travail jeudi 12 février, entre 11 et 12 heures, dans le cadre d'un débrayage initié par la CFDT, le syndicat majoritaire. Ce mouvement intervient alors que les négociations annuelles obligatoires sur les salaires et l'emploi se sont conclues par un protocole de désaccord : les représentants syndicaux réclament une enveloppe correspondant à 2,3% de la masse salariale, sous la forme d'une revalorisation collective ; la direction en propose 1,2%, sur la base d'un plan de promotion individuel. Cette dernière justifie l'abandon de l'augmentation collective par "le faible niveau de l'inflation".
Les salariés s'inquiètent en outre de "l'absence dans les négociations de propositions sur l'emploi et de mesures sociales". "Cette situation renforce les inquiétudes du personnel sur la pérennité d'un site qui n'a plus connu d'embauches depuis quatre ans et qui a vu filer d'importants investissements vers l'Italie. Et la fermeture, en février, de l'unité neversoise n'a fait que raviver ses craintes ", détaille Alain Marchal, délégué CFDT. Yougourda Laradi, le directeur du site d'exploitation de Villeneuve-sur-Yonne, ne partage pas les craintes des salariés. Pour lui, Villeneuve-sur-Yonne a des atouts à faire valoir : "L'unité s'appuie sur une activité industrielle pour le moins singulière au sein du groupe Alfi, son avenir n'est nullement engagé. D'autant que plus d'un million d'euros a été investi en 2009 et à nouveau 300.000 euros en 2014 sur l'unité de garnissage."
YONNE   >   SENS   >   VILLENEUVE-SUR-YONNE   2/12/15 - 2:29 P.M.

Disengaging the company website Air Liquide in Villeneuve-sur-Yonne - Frank Morales
28 of the 50 employees of Air Liquide website (industrial gas specialist), located in Villeneuve-sur-Yonne, stopped work Thursday, February 12, between 11 and 12 hours as part of a walkout initiated by the CFDT, the majority union. This move comes as mandatory annual negotiations on wages and employment were concluded by a disagreement protocol: union representatives demanding an envelope corresponding to 2.3% of payroll in the form of a collective revaluation ; Executive proposes 1.2%, based on an individual PROMOTION plan. The latter justifies the abandonment of collective increase "the low level of inflation."
Employees are also concerned about the "lack in negotiating proposals on employment and social measures." "This reinforces the concerns of staff on the sustainability of a site that has not experienced hires for four years and has seen spinning significant INVESTMENTS to Italy. And closing in February of 'neversoise unit merely intensified his fears, "explains Alain Marchal, CFDT delegate. Yougourda Laradi, director of the mining site of Villeneuve-sur-Yonne, do not SHARE the concerns of employees. For him, Villeneuve-sur-Yonne has strengths to assert: "The unit is based on an industrial activity at least in the singular Alfi group, its future is in no way involved Especially as more. one million euros was INVESTED in 2009 and again in 2014 to 300,000 euros the packing unit. "