vendredi 6 février 2015

Employees of Vital Aire strike for a pay rise

·         leprogres.fr 
·           >  Loire
Vendredi 6 février 2015
Publié le 05/02/2015 à 18:44 Vu 1965 fois
LOIRE. Rive-de-Gier : des salariés de Vital Aire en grève pour une revalorisation des salaires

Une partie des employés de Vital Aire a suivi jeudi le mouvement de grève nationale sur la revalorisation des salaires. / Photo Le Progrès
2
3
4
5
Bas du formulaire
Sur les dix-huit salariés que COMPTEhttp://cdncache-a.akamaihd.net/items/it/img/arrow-10x10.png la société Vital Aire à Rive-de-Gier, huit étaient en grève ce jeudi. Ils ont répondu à l’appel du mouvement national lancé par quatre syndicats (CGT, CFDT,CFTC et UNSA) autour de la revalorisation des salaires. Selon Thierry Jacquet, délégué syndical CGT, la direction générale de Vital Aire n'a proposé « rien de plus que 1,2%, alors qu’il y a encore quatre ans on était à 3,5%. »
Contactée, la directrice générale de Vital Aire France, Vanessa Schneider, a fait savoir qu’« aucunes autres renégociations ne seraient ouvertes.» Implantée depuis 2010 sur la zone industrielle de Combeplaine, l’entreprise Vital Aire, est aujourd’hui leader français de la prestation de santé à domicile. Sur le site de Rive-de-Gier, les locaux servent au stockage du matériel et de base stratégique. D’après un responsable syndical, le mouvement devrait être reconduit vendredi.

Discussions au point mort chez VitalAire à Libercourt: la grève se poursuit
PUBLIÉ LE 05/02/2015
HERVÉ NAUDOT


Mouvement de grève très suivi, ce jeudi matin, chez VitalAire, dans la zone industrielle des Portes du Nord. Ça bloque toujours sur les salaires, et le mouvement va se poursuivre ce vendredi.
http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif
Des feuilles A4 portant l’inscription « VitalAire en grève » ont été placardées sur les panneaux de signalisation de la zone des Portes du Nord et sur les troncs d’arbre. La quasi-totalité des 70 salariés en CDI s’est massée devant les grilles de la société dès le matin et c’est sur cet air fameux de Patrick Sébastien rendant un vibrant hommage aux sardines que ces professionnels de santé expriment leurs griefs et leurs attentes. Pourtant, on n’a pas franchement la culture de la grève chez cette filiale santé de soins à domicile du groupe Air Liquide. C’est même une première sur le site libercourtois.




Salaires « très faibles »
Philippe, embauché depuis quatre ans dans la boîte en qualité de technicien, plafonne à 1 150 euros nets. Julien, technicien conseil dans la maison, atteint 1 300 euros après sept ans de maison. « Il y a un ras-le-bol qui s’exprime, on a des salaires vraiment très faibles », déplore une salariée expérimentée. « En 2013, la société a réalisé 169 millions d’euros de chiffre d’affaires et fait 25 millions de bénéfices, embraye Julien Laloux, secrétaire du CE. De 2009 à 2013, les bénéfices ont progressé de 20 %, et dans la même période, les enveloppes d’augmentation salariales ont été divisées par trois. Pour 2015, les salariés attendent une augmentation de leur pouvoir d’achat. »
Cet après-midi, la RENCONTREhttp://cdncache-a.akamaihd.net/items/it/img/arrow-10x10.png entre syndicats et direction au siège de VitalAire basé à Gentilly (Val-de-Marne), n’a pas permis d’avancer sur la principale revendication, c’est-à-dire une augmentation des salaires de 5 %. Résultat : la grève devrait se poursuivre ce vendredi.


·                    leprogres.fr
> Loire
Friday, February 6, 2015
Published on 05/02/2015 at 18:44 Viewed 1965 times
LOIRE RIVE-DE-GIER. Employees of Vital Aire strike for a pay rise


Part of Vital Aire employees followed Thursday national strike on salary increases. / Photo Progress
Of the eighteen employees that ACCOUNT http://cdncache-a.akamaihd.net/items/it/img/arrow-10x10.png http://cdncache-a.akamaihd.net/items/it/img/arrow-10x10.png the company Vital Aire Rive-de-Gier, eight were on strike on Thursday. They responded to the call of the national movement launched by four unions (CGT, CFDT, CFTC and UNSA) around the salary increases. According to Thierry Jacquet, CGT union representative, the Directorate General of Vital Aire has proposed "no more than 1.2%, while there are still four years was 3.5%. »
Contacted, the Executive Director of Vital Aire France, Vanessa Schneider, said that "no other renegotiations would not open." Established since 2010 on the industrial area of Combeplaine, the company Vital Aire, is now the French leader the provision of home health. On the site of Rive-de-Gier, local used for the storage of equipment and strategic basis. According to a union official, the movement should be reconvened on Friday.
Discussions stalled in VitalAire in Libercourt: the strike continues
PUBLISHED 05/02/2015
HERVE NAUDOT
Strike very followed on Thursday morning at VitalAire, in the industrial area of North Gates. It still hangs on wages, and the movement will continue on Friday.
http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif
A4 sheets marked "VitalAire strike" were plastered on the signs of the North Doors of the area and the tree trunks. Almost all of the 70 permanent employees had gathered outside the gates of the company in the morning and it was on the air famous by Patrick Sébastien rendering tribute to sardines that these health professionals express their grievances and expectations . However, we did not really culture of the strike at the home care health subsidiary of the Air Liquide Group. It is even a first on the libercourtois site.


Wages "very low"
Philip, hired for four years in the quality technician box, tops out at 1,150 euros net. Julien, technical advisor in the house, reached 1,300 euros after seven years of house. "There is a ras-le-bol is expressed, we have very low wages," says an experienced employee. "In 2013, the company achieved 169 million euros in turnover and made ​​25 million profit, engages Julien Laloux, secretary of the EC. From 2009 to 2013, profits were up 20%, and in the same period, wage increases envelopes were divided by three. 2015, employees expect an increase in their purchasing power. »

This afternoon, the MEETING http://cdncache-a.akamaihd.net/items/it/img/arrow-10x10.png http://cdncache-a.akamaihd.net/items/it/img/arrow-10x10.png between unions and management at the headquarters of VitalAire based in Gentilly (Val-de-Marne), failed to advance on the main claim, that is to say, a wage increase of 5%. Result: the strike is expected to continue on Friday.