vendredi 1 août 2014

Who is right Benoît Potier or the analysts?

AIR LIQUIDE : Qui a raison de Benoît Potier ou des analystes ?
31/07/14 à 15:08 - Investir.fr
Le ralentissement de la croissance d’Air Liquide au deuxième trimestre a été mal perçu par les analystes. Pourtant, la croissance en dehors d’Europe est restée soutenue et la marge opérationnelle continue à augmenter.
L'analyse (Investir)
« Le premier semestre traduit une bonne progression de l’activité et une performance en ligne avec nos objectifs » a souligné Benoît Potier, le président d’Air Liquide, à l’occasion de la présentation des résultats à mi-exercice. Les analystes financiers se sont, eux, montrés plus circonspects, considérant pour la plupart que la croissance de l’activité au deuxième trimestre (-2,4% en données publiées et +3,6% en corrigeant des effets de change et d’évolution du gaz naturel) était inférieure à leurs attentes. D’ailleurs, Air Liquide fait partie des valeurs qui réagissent mal à la publication de leurs comptes semestriels aujourd’hui : l’action perd actuellement 2,9%.
Benoît Potier et les analystes ont, en fait, tous les deux raisons. Le chiffre de 3,6% à données comparables marque effectivement un net ralentissement par rapport au premier trimestre (+6,2%), qui affichait la croissance la plus soutenue depuis le troisième trimestre 2011, mais cette déception vient uniquement de l’Europe (-1,8%) et tient pour une part à des facteurs exceptionnels (cession de deux unités de cogénération qui ne contribuent plus au chiffre d’affaires, baisse du prix de l’électricité qui minore les facturations). Ailleurs, les performances restent bonnes avec des progressions soutenues dans les zones Amériques (+8,4%) et Asie-Pacifique (+11,2%) où la Chine et le Japon sont très dynamiques. Par ailleurs, l’activité Electronique, où le groupe est leader mondial, continue à très fortement progresser (+13%).
Augmentation de la marge opérationnelle
Les résultats semestriels sont, comme le chiffre d’affaires, fortement affectés par les changes. A données publiées, le profit opérationnel courant est resté stable (-0,2%) à 1,25 milliard, alors qu’à données comparables il a augmenté de 5,2%. Même chose pour le résultat net part du groupe qui, à 755 millions, a progressé de 0,4% alors qu’il aurait augmenté de 5% sans impact des changes. Facteur positif, la marge opérationnelle de l’activité gaz et services (90% des ventes) a augmenté de 30 points de base, la progression moins forte (+10 points de base à 16,7%) de la marge globale du groupe s’expliquant par les fortes facturations de la branche ingénierie et technologie, dont la rentabilité est moins élevée.
Sans surprise, la société maintient son objectif annuel de « réaliser une nouvelle année de croissance du résultat net en 2014 ».


AIR LIQUIDE : Who is right Benoît Potier or analysts?

7/31/14 at 15:08 - Investir.fr 

The slowdown in the growth of Air Liquide in the second quarter was frowned upon by analysts. However, growth outside Europe remained strong and the operating margin continues to increase.

Analysis (Investir)

"The first half reflecting a strong increase in activity and performance in line with our goals," said Benoît Potier, Chairman of Air Liquide, on the occasion of the presentation of results at mid-year. Financial analysts are themselves been more circumspect, considering most growth in activity in the second quarter (-2.4% on a reported basis and 3.6% by adjusting for currency effects and development of natural gas) was below their expectations. Furthermore, Air Liquide is part of the values ​​that react poorly to the publication of their interim financial statements today: the action is losing 2.9%.

B enoît Potter and analysts, in fact, both reasons. The figure of 3.6% on a comparable basis in fact marks a sharp slowdown from the first quarter (+6.2%), which had the highest growth since the third quarter of 2011 growth, but this disappointment comes only from Europe (-1.8%) and takes in part to exceptional factors (sale of two cogeneration units that no longer contribute to turnover, lower electricity prices that minore billings). Moreover, the performances are good, with growth supported areas in the Americas (+8.4%) and Asia Pacific (+11.2%), where China and Japan are very dynamic. In addition, the Electronics business, where the group is a world leader, continues to grow strongly (+13%).

Increase in operating margin

The interim results are as turnover, strongly affected by exchange rates. On a reported basis, operating profit remained stable (-0.2%) to $ 1.25 billion, whereas comparable data it increased 5.2%. Same for net income group share, 755 million, increased by 0.4% while it would have increased by 5% without foreign exchange impact. Positive factor, the operating margin of the gas and services (90% of sales) activity increased 30 basis points less sharply (+10 basis points to 16.7%) of the overall margin of the group s explaining it by strong billings of engineering and technology industry, whose profitability is lower.

Unsurprisingly, the company maintains its annual target "to achieve another year of growth in net profit in 2014."