mercredi 4 décembre 2013

Air Liquide: Facing financial Monopoly, employees require "Good Pay"

 Le 2 Décembre 2013  "L'humanité.fr"

Air liquide: Face au Monopoly financier, les salariés exigent "la Bonne Paye"

 

Aujourd’hui, sur les sites de Bobigny et de Blanc-Mesnil, comme partout en France les salarié-e-s d’Air Liquide sont mobilisés pour la défense de leurs conditions de travail, l’augmentation des salaires et la lutte contre le plan de 114 licenciements et le projet de réorganisation mené dans l’entreprise.

Pour mener les restructurations inacceptables à l’œuvre sur les sites de Saint-Ouen l’Aumône, Vitry ou Bobigny, le patronat prend, comme toujours, prétexte du manque de compétitivité et rejoue la complainte du coût du travail pour justifier ses basses œuvres. Pourtant Air Liquide est une entreprise rentable et prospère, qui a généré 1,6 milliard d’euros de résultat net. Si des frais sont à réduire chez Air Liquide, ils sont financiers. Ce sont les coûts du capital, notamment les 800 millions d’euros de dividendes versés aux actionnaires en 2013.

 Aucune raison socialement ou économiquement valable ne peut justifier, les pressions sur les salaires, les licenciements et la réorganisation en cours. Face à la partie de « Monopoly » financier menée chez Air Liquide, les salarié-e-s ont raison d’exiger « la Bonne Paye », un partage des richesses qu’ils ont créées, l’amélioration des conditions de travail et l’annulation du plan de restructuration et de licenciement !  

Le PCF 93 apporte tout son soutien aux salarié-e-s d’Air Liquide. Il propose, par la voix de ses Parlementaires Eliane Assassi et Marie-George Buffet, l’adoption d’une loi interdisant les licenciements abusifs et octroyant de nouveaux droits d’intervention des salarié-e-s dans l’entreprise, pour que de telles situations ne se reproduisent pas. L’urgence sociale l’impose !

Hervé Bramy, secrétaire départemental du PCF

December 2, 2013 « L’humanité »

Air Liquide: Facing financial Monopoly, employees require "Good Pay"

Today, on the sites of Bobigny and Blanc-Mesnil, France as elsewhere in the employee-es Air Liquide mobilized to defend their working conditions, higher wages and the fight against the plan 114 layoffs and reorganization project conducted in the company.

To carry unacceptable restructuring at work sites of Saint-Ouen Alms, Vitry or Bobigny, employers shall, as always, excuse the lack of competitiveness and replays the lament of labor costs to justify its dirty work. Yet Air Liquide is a profitable and successful business, which generated € 1.6 billion in net income. If costs are to be reduced at Air Liquide, they are financial These are capital costs, including million of dividends paid to shareholders in 2013 800.

No socially or economically valid reason can justify the pressures on wages, layoffs and reorganization underway. Facing the part of "Monopoly" financial conducted at Air Liquide, the employee-es have reason to require "Good Pay," a sharing of the wealth they created, improved working conditions and cancellation restructuring plan and firing!

It offers, through the voice of its Members Eliane Assassi and Marie-George Buffet, the adoption of a law prohibiting unfair dismissal and granting new intervention es employee rights in the company, to ensure that such situations do not recur. Social urgently needed!

Hervé Bramy, secrétaire départemental du PCF Hervé Bramy, departmental secretary of the PCF